Dernières chroniques sur le blog

Image and video hosting by TinyPic Image and video hosting by TinyPic Image and video hosting by TinyPic Image and video hosting by TinyPic Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image

19/12/2017

Le nouveau règne



   Informations sur le livre     


Sorti le 2 juin 2017


Mots et Légendes

Héroïc Fantasy

Version numérique




Je remercie la Maison d'Edition Mots et Légendes pour ce partenariat.



   4eme de couverture     
     Dans un monde qui n’appartient pas encore à la race humaine, N’Hil est en quête d’un antidote pour sauver l’homme qu’elle aime. Elle s’allie ainsi à Aséphyr, serviteur du roi Daran, afin d’obtenir les renseignements qu’elle recherche. En contrepartie, elle doit rejoindre la garde personnelle de la reine Fiona, l’épouse du roi, pour tenter d’assassiner cette dernière. Mais les seigneurs noirs, maîtres du port, sont partout. Et qui sert-elle véritablement ?
     Si la toile du complot se referme sur N’Hil, la guerrière n’est pas sans ressource. Une entité, lovée dans ses entrailles et cherchant à prendre le contrôle de son être, lui octroie une résistance hors norme. Mais, sur cet échiquier du pouvoir, ses talents sont sans commune mesure avec le jeu des créatures qui remplacent peu à peu les pions humains par leurs propres pièces.
     Récit d’Heroïc Fantasy gothique mariant la cosmogonie Lovecraftienne, Le Nouveau Règne est une plongée dans la psyché de son héroïne. Entre le carnage des affrontements et l’érotisme de son personnage principal, vous découvrirez ce à quoi l’amour d’une femme peut faire face. Jusqu’à vaincre la Mort elle-même.


       Je me suis lancée dans cette lecture avec une certaine curiosité, il faut dire que le genre qu'est l'héroic-fantasy m'était assez inconnu, à ce jour seule la lecture d'Illidan de William King entrait dans la catégorie Fantasy. Je n'avais donc qu'une vague idée de tout ce que ce genre pouvait représenter, grosso modo il s'agit d'un genre dont l'histoire se déroule à une époque médiévale, elle est centrée sur relativement peu de personnages, tout en comportant une certaine dose de fantastique ou tout du moins de surnaturel, autant vous dire que je suis loin, même très loin d'être une experte en la matière. Le nouveau règne m'a permis de faire un premier pas dans ce nouveau monde que j'ai très envie d'explorer plus en détails.

      Le moins que l'on puisse dire, c'est que le récit est certes court, mais il est surtout dynamique, dense et intense. Le lecteur n'a pas le temps de s'ennuyer tant les actions sont légions. Dès le début, l'auteur nous propose une scène de bataille des plus épiques dans laquelle le lecteur perd toute notion de bien et de mal, perplexe quant à l'issue du duel mais surtout quant à l'identité des combattants. Nous sommes immédiatement plongés au cœur de cet affrontement sanglant, dévoilant un monde cruel duquel semble se dégager une atmosphère presque malsaine, angoissante surtout.

      L'histoire du nouveau règne reprend très bien les codes cités précédemment, l'univers est mystérieux et passionnant, constitué d'intrigues qui se chevauchent, des intrigues de Cour qui nous plongent au cœur d'une époque antérieure, fascinante mais aussi cruelle, et des intrigues plutôt fantastiques voire surtout surnaturelles qui peuvent faire froid dans le dos. Complots et trahisons règnent en maîtres absolus sur l'histoire, conférant un aspect funeste et oppressant au récit. Nous suivons le personnage de N'Hil, une jeune femme redoutable à laquelle on s'attache très rapidement, son histoire et son tempérament font d'elle une personne forte en qui l'on a envie de croire. Ce que j'ai beaucoup aimé avec elle, c'est l'ambiguïté sur laquelle l'auteur va jouer entre homme et femme, une faille intéressante et bien exploitée qui met en lumière ce que l'on pouvait penser de la gent féminine à l'époque, mais attention, tout cela va être démonté avec brio dans la suite de l'histoire, et là tout devient beaucoup plus croustillant.

     N'Hil permet à Grégory Covin de mettre en avant non seulement la femme mais aussi et surtout sa force, ses capacités, sa détermination, son courage et tant d'autres choses. La femme n'est pas un simple objet de désir, elle est plus que cela. Elle incarne des valeurs, elle représente quelque chose que les hommes ne peuvent atteindre, surtout quand il est question de la reine et des petites reines. Tout prend sens, tout s'emboîte comme par enchantement. La femme c'est aussi une tête pensante, un être pourvu de la raison et apte à s'en servir quoique certains puissent en penser ( aujourd'hui encore … ).

     Le nouveau règne c'est une absence de temps mort, énormément d'actions, peu de réflexions mais surtout beaucoup de mystères. On a envie, en même temps que N'Hil, de lever le voile sur tous les secrets et les non-dits, de comprendre tout ce qui se cache derrière les complots et les tentations. J'ai véritablement été fasciné par N'Hil, tant par sa force de caractère que par ses faiblesses. L'histoire se lit vite, très vite, d'une part parce qu'elle est courte, d'une autre part car les mots m'ont happée et qu'en leur compagnie j'ai passé un excellent moment. La fin de l'histoire a de quoi surprendre mais elle clôture parfaitement le récit et nous plonge dans des abîmes de perplexité car tous les rouages se mettent en place dans notre esprit.

     Je voudrais terminer cette chronique sur un aspect essentiel que je n'ai pas encore abordé, il s'agit de la plume de l'auteur. Que dire ! La plume ainsi que le style de Grégory Covin sont très particuliers mais ô combien fascinants. J'ai été subjuguée par l'écriture tant l'auteur a une façon bien à lui de donner vie à tout ce qu'il décrit. En réalité il ne se contente pas de décrire les choses, il les anime avec passion, avec une telle rage que cela se ressent à la lecture. À mes yeux, quelque chose de lyrique se dégageait des mots, une tonalité poétique très agréable qui m'a fait voyager de page en page.


     Je découvre le genre de l'Heroic Fantasy avec Le Nouveau Règne, j'ai très envie de retenter l'expérience, aussi bien avec l'auteur qu'avec le genre. Grégory Covin propose une histoire courte mais très dense et rythmée, l'action y tient une place très importante. Le personnage de N'Hil m'a d'emblée séduite, femme forte qui ne laisse personne indifférent. Le gros plus de ce livre c'est incontestablement la plume de l'auteur, à la fois fluide et lyrique, elle vous embarquera au cœur d'une époque médiévale regorgeant de mystères.


     Reine 

Icons made by DinosoftLabs from www.flaticon.com is licensed by CC 3.0 BY


22 commentaires:

  1. Ce n'est pas mon style littéraire mais j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ta chronique. Alors merci pour la découverte.
    Belle journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup c'est gentil, au plaisir !
      Belle journée également.

      Supprimer
  2. Ah, c'est un genre que j'aime déjà beaucoup, alors évidemment, ça me tente bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vraiment top ! J'espère que tu pourras le lire un jour :)

      Supprimer
  3. on dirait que ca frise le coup de coeur !!!
    le MA c'est une periode qui me plait bien qui apprend plein de choses
    c'est vrai qu'avec ces recits on veut tjrs en savoir plus sur le contexte ღ

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, peut-être que si j'avais eu une meilleure connaissance du genre cela aurait été un coup de coeur.
      C'est une période très riche et très différente de la notre, c'est ce que j'apprécie :)
      Oui, encore et toujours plus !

      Supprimer
  4. Ce n'est pas vraiment pour moi mais je suis contente de l'avoir découvert. Car moi, j'aime offrir des livres aussi ^^

    RépondreSupprimer
  5. Comme tu le sais, ce n'est pas ma tasse de thé mais je suis ravie de voir que tu ais apprécié ta lecture :)
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, ce sera pour une prochaine fois, merci :)
      Bonne soirée également.

      Supprimer
  6. ce n'est pas forcément mon genre de prédilection mais ça a l'air assez sympa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça ne l'était pas non plus mais j'ai vraiment passé un bon moment avec ce livre :)

      Supprimer
  7. Je ne connaissais pas mais ça a l'air plutôt sympa!
    PS: je découvre ton blog, j'aime beaucoup :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment sympa, je te le conseille!
      Merci beaucoup, c'est très gentil :)

      Supprimer
  8. Tiens, voici un genre que j'adore. Je ne connaissais pas le titre mais il me plait bien ce roman. Je note =)
    Je te conseille de lire la saga des Hauts conteurs que tu risques d'adorer si tu as aimé celui ci =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que je vais également adorer ce genre. J'espère que tu auras l'occasion de le lire car il est court et très captivant !
      Je prends note à mon tour, merci :D

      Supprimer
  9. Merci pour cette belle chronique.

    Grégory Covin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à vous de m'avoir offert la possibilité de découvrir votre plume.

      Supprimer
  10. Il a l'air super chouette, tu me tentes pas mal avec ce bon avis, merci pour cette découverte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement il est top et il se lit vit ! Merci à toi :)

      Supprimer
  11. NL:
    Coucou, comment vas-tu?

    Une nouvelle chronique est en ligne sur le blog : http://lecturesdunevie.weebly.com/home/yze-t2-florent-marotta

    Je te souhaite un très bon dimanche :D

    RépondreSupprimer

Merci de ton passage :)