Dernières chroniques sur le blog

Image and video hosting by TinyPic Image and video hosting by TinyPic Image and video hosting by TinyPic Image and video hosting by TinyPic Image and video hosting by TinyPic Image and video hosting by TinyPic Image and video hosting by TinyPic Image and video hosting by TinyPic Image and video hosting by TinyPic

05/12/2017

La mort dans l'âme



      Informations sur le livre     




Sorti le 15 juin 2017



Autoédition

Thriller / Histoire

Version numérique




Je remercie l'auteur pour ce partenariat.




    4eme de couverture   
Sud-Est de la France, 1960. Quatre militaires d’une unité de déminage de l’ONU ont mystérieusement disparu. John Archer, un enquêteur du MI5, est chargé de retrouver leurs traces.
Lilly Delcour possède un don très particulier. Elle s’est mise en tête de découvrir le secret d’Anna, une adolescente qui s’invite toutes les nuits dans sa maison.
Leurs quêtes de vérité vont se croiser dans les dédales d’un fort militaire chargé d’histoire et de mystères.
Confrontés l’un au mutisme de l’armée et l’autre à la méfiance des villageois, ils vont se rapprocher pour affronter l’inimaginable.
Parviendront-ils ensemble à résoudre l’affaire «des disparus de Gillens» sans perdre leur âme ?

      J'étais impatiente de plonger dans cette lecture, le titre m'a d'emblée séduite, le résumé m'a convaincu de découvrir la plume de l'auteur. S'il y a, parmi vous des amateurs de bande-annonce de livre, je vous propose de visionner celle de La mort dans l'âmeclic clic ici ). J'ai aimé la lecture de ce thriller qui mêle habilement surnaturel et histoire, l'intrigue s'est avérée être intéressante, riche, mais surtout très dense. Je n'ai pas vraiment eu le temps de m'ennuyer...

       L'histoire s'ouvre sur un prologue particulièrement mystérieux qui introduit très bien le récit mais surtout l'ambiance qui va régner sur les pages du livres. Une ambiance inquiétante voire glaçante, une atmosphère lourde et malsaine, le souvenir du passé pèsera de tout son poids sur les frêles épaules des personnages. La mort dans l'âme c'est un plongeon au cœur de l'année 1960 dans un petit village près de Nice. Un étranger, un anglais pour être plus précise, va un jour débarquer dans ce bourg français afin d'enquêter sur d'inquiétantes disparitions. Le village possède une identité ainsi qu'une histoire locale très forte, ses membres semblent être soudés, sorte de communauté évoluant comme une secte.

    L'intrigue est vraiment passionnante mais elle n'a pas été sans me rappeler la comédie mêlant policier et action "Hot Fuzz", sans toutefois l'humour caractéristique du film. Je n'ai donc malheureusement pas été surprise par la tournure des événements que j'avais vus venir, mais j'ai aimé la façon dont ils ont été amené, l'originalité de mêler à cela une part de surnaturel qui confère un certain charme à l'histoire. Les grandes lignes m'étaient donc familières mais j'ai pris plaisir à arpenter les différents sentiers menant au dénouement, à suivre des chemins plus ou moins escarpés afin de connaître le fin mot de l'histoire.
     Deux personnages principaux vont nous tenir en haleine, ils sont très différents, que ce soit physiquement ou moralement, mais tous deux aspirent à découvrir la vérité sur bien des points. Chacun d'entre eux enquête à sa manière, sur des disparitions pour l'un, sur une apparition surnaturelle pour l'autre. On peut alors observer tous les moyens déployés afin de parvenir à leurs fins mais aussi et surtout tous les obstacles qu'ils rencontreront au cours de leur périple. Imaginez que quoi que vous fassiez, des personnes désireuses de vous nuire vous mettent des bâtons dans les roues, quel enfer! Eh bien ce n'est rien en comparaison de ce que vont vivre Lilly et John...

      En plus de braver constamment le danger , Lilly, une jeune femme meurtrie par les ravages que peut créer la mort, va devoir subir le regard que l'on porte sur l'étranger, sur celui ou celle que l'on ne reconnaît pas comme étant un membre de la famille, sur celui qui est différent de nous et que nous ne souhaitons pas accepter. On peut voir à quel point la haine des Français envers les Allemands en 1960 est encore féroce, plus de 10 ans après la fin de la guerre... La haine suinte par tous les pores de la peau, elle transpire du corps des Français comme un feu près à tout ravager sur son passage. La façon dont ce regard est vécu et perçu dans le livre est vraiment intéressante, on peut alors se rendre compte des clivages sociaux et culturels qui existent et existeront encore longtemps j'en ai bien peur... Il s'agit d'une très belle réflexion sur la place de l'autre mais aussi et surtout sur le regard que nous portons sur l'autre.

      Mais le personnage de Lilly est bien plus que cela! Lilly introduit le surnaturel et le paranormal dans ce récit, Lilly pimente l'histoire et bouscule l'Histoire, elle vous fera douter et remettre en question vos convictions les plus profondes. Lilly possède cette force, cette fougue et cette passion qui la rendent unique, et ce malgré la tragédie dont elle a été victime. Son personnage m'a énormément plu, femme déterminée et rongée par de nombreux maux que personne ne pourra jamais apaiser. À ses côtés nous découvrons John, chargé d'enquêter au sein d'un fort militaire. Il ne fait pas bon chercher à savoir ce qui s'est passé au fort, le secret de ce dernier semble être bien gardé!

« Décidément, même l'imagination la plus folle à moins de ressources que le destin.»

      Afin de mener l'enquête, quoi de mieux qu'une écriture fluide et des chapitres dynamiques ? J'ai lu ce roman d'une traite, la curiosité m'a poussée à tourner les pages à une vitesse folle. J'ai toutefois eu quelques difficultés avec le choix de l'emploi récurrent du présent. Je n'ai vraiment pas l'habitude de lire des histoires au présent et je dois avouer que je ne suis vraiment pas fan du procédé. Le présent correspond certes au temps de la narration, mais pas à celui du récit. Je pense qu'il aurait été plus judicieux de l'utiliser avec parcimonie, cela aurait permis de mettre en relief quelques scènes par rapport à d'autres.

      Un autre point m'a également un peu chiffonnée, il s'agit de la fin du livre. Je l'ai trouvé trop précipitée. L'auteur nous donne énormément d'informations et tout va très vite, sans doute trop vite. On assimile les données à la chaîne, les rouages se mettent progressivement en place mais le mécanisme ne suit pas toujours. Je trouve cela dommage car la fin est vraiment pertinente et belle, en accord parfait avec le récit, mais je crois que je l'aurai davantage savourée si tout cela était allé moins vite. Tout au long nous trouvons des clés qui nous le savons, vont nous permettre d'ouvrir le coffre contenant les explications, mais une fois le coffre ouvert tout nous saute au visage avec une rapidité fulgurante.

      Vous le savez peut-être, mais il y a une chose que je ne supporte pas, il s'agit de terminer sur un des aspects qui m'a le moins plu, je vais donc tout naturellement vous parler d'un élément très appréciable qui m'est apparu comme le fil conducteur du livre. Il s'agit bien entendu du contexte et des traces laissées par la guerre! Plus on avance dans la lecture, plus les multiples enquêtes progressent et plus on se rend compte que la Seconde Guerre Mondiale, en plus d'avoir ravagé l'Europe et fait des milliers de morts, a aussi engendré d'autres monstres. La guerre a changé les gens, elle a pris le peu d'humanité qu'il restait à certains et a créé des démons, des êtres que l'on ne peut nommer... Tout cela est mis en scène avec brio, sans insister sur un quelconque pathos, mais plutôt avec élégance et profondeur.


      Roland Collin signe ici un très bon thriller dans lequel le surnaturel trouve parfaitement sa place et confère même un certain charme à l'histoire. J'ai particulièrement aimé le personnage de Lilly et tout ce qu'elle permet d'introduire, questionnements mais aussi éléments propices au développement de l'intrigue. Le choix d'un récit au présent ainsi que la fin sans doute trop précipitée constitue les deux aspects que j'ai le moins appréciés dans cette œuvre. Le contexte historique et les différentes enquêtes m'ont par contre véritablement charmée, me faisant passer une excellente lecture. La vérité est un secret bien gardé, certains sont prêts à tout pour la préserver... 


18 commentaires:

  1. C'est super, ça a l'air d'etre un très bon thriller pour le coup et j'avoue que je ne connaissais pas du tout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est en effet un très bon thriller qui tend à être davantage connu :)

      Supprimer
  2. Eh bien pourquoi pas ! Je n'étais pas particulièrement tentée mais ton avis le vend bien ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup! Je serais ravie de lire ton avis si tu le lis un jour ;)

      Supprimer
  3. Ce côté surnaturel est justement ce qui peut me faire aimer un thriller, alors je note avec plaisir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que ce thriller a tout pour te plaire alors ! :D

      Supprimer
  4. Je te remercie pour cette découverte, mais je ne suis pas intéressée.

    RépondreSupprimer
  5. Je ne suis malheureusement pas tentée par ce titre mais merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommage, ce sera pour une prochaine fois :) Merci à toi !

      Supprimer
  6. Encore une fois, tu parviens à me donner envie d'un roman alors que je n'aurais pas forcément pensé à me retourner sur ce dernier de moi même ... =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie de titiller ne serait-ce qu'un peu ta curiosité! En lisant certaines chroniques je découvre parfois des livres qui de prime abord ne m'auraient pas non plus intéressée :)

      Supprimer
  7. Ce roman à l'air sympa, merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer
  8. NL:

    Coucou,
    J'espère que tu vas bien? ^^

    Un nouvel articles de mini chroniques est en ligne sur le blog : http://lecturesdunevie.weebly.com/home/mini-chroniques-71217

    Je te souhaite une très bonne semaine :D

    RépondreSupprimer
  9. Je ne suis pas hyper attirée mais je suis contente que tu aies aimé :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :D C'est dommage car l'histoire est bien menée, ce sera pour une autre fois ;)

      Supprimer

Merci de ton passage :)